Les écomusées

Traits d'union entre présent et passé

Des machines en état de marche au cœur de la vie sociale

« Un écomusée est un instrument qu'un pouvoir et une population conçoivent, fabriquent et exploitent ensemble. [...] Un miroir où cette population se regarde, pour se reconnaître, où elle recherche l'explication du territoire auquel elle est attachée. [...] Un miroir que cette population tend à ses hôtes pour s'en faire mieux connaître, dans le respect de son travail, de ses comportements, de son intimité. »

Par ces quelques mots, George Henri Rivière , fondateur du concept même d'écomusée, définit ces lieux de culture d'un genre nouveau qui, sans lui, n'auraient jamais existé. Promenade dans le temps Un écomusée est le résultat d'une équation entre des hommes, leur patrimoine culturel et le territoire sur lequel ils vivent. Il raconte l'histoire économique, sociale, culturelle, environnementale, en fait l'histoire tout court, d'un espace. C'est un tout où chaque élément est indissociable de son voisin. Il témoigne en donnant à voir, à toucher, à entendre, des objets, des images, des anecdotes... venus directement du passé. Par exemple, dans le Nord-Pas-de-Calais, patrie de la métallurgie, du textile et de la verrerie, l'Écomusée de la Région de Fourmies - Trélon expose d'anciens métiers à tisser en état de marche. Il relate aussi la vie des habitants du territoire au siècle dernier. On peut y voir des souffleurs de verre ou des forgerons travailler à la manière d'antan... Le passé pour la modernité Dans un écomusée, les gestes de nos ancêtres reprennent vie, rien n'y est figé. C'est un ensemble à la fois hétérogène et cohérent, comme l'existence de chaque individu au sein de la société qui l'accueille. Le passé est au service du présent pour conserver et transmettre des savoir-faire oubliés, pour donner à comprendre et faire progresser les connaissances.