Communiqué de presse

ECOMUSEE-Vessy

Ecu d'or 2002 "patrimoine industriel"

 

Communiqué de presse

INVITATION

Patrimoine industriel : Pour la première fois, une partie de la vente traditionnelle de l'"Ecu d'or" sera affectée à un projet genevois.

Genève le 22 août 2002 -

L'Association pour le Patrimoine Industriel (API) s'est vue décerner un "Ecu d'or 2002" par la Ligue suisse du Patrimoine Suisse et Pro Natura, particulièrement touchés par le projet de réhabilitation du bâtiment de la forge de Vessy et de ses annexes en un Ecomusée.

La station de pompage de Vessy est l'une des trois premières stations de pompage du canton de Genève. Créée en 1865, elle est située sur le site anciennement occupé par la Société des Eaux d'Arve, au bord de l'Arve, dans la boucle de Vessy. Elle appartient aujourd'hui aux Services Industriels de Genève, qui mettent depuis 1999 à disposition de l'API le bâtiment de la forge et ses annexes pour y développer un Ecomusée.

"Nous sommes ravis de cette reconnaissance nationale" affirme Andréas Schweizer, Directeur de l'Association pour le Patrimoine industriel et instigateur du projet de l'Ecomusée à Vessy.

"Cette reconnaissance s'inscrit dans le mouvement du regain d'intérêt pour l'histoire des sciences et des techniques. La nuit de la Science en est l'élément le plus visible d'un point de vue genevois. Si des bâtiments, machines et archives importantes du patrimoine industriel ont disparu de Genève, il reste encore beaucoup à faire pour documenter notre passé industriel qui a tant façonné la ville de Genève et son urbanisme."

Une visite spéciale du site de Vessy est organisée pour la presse le mercredi 28 août 2002 à 11h00,

en présence des initiateurs et acteurs du projet et du Président de la Société d'Art Public de Genève.

C'est en partie grâce au produit de la campagne 2002 de "l'Ecu d'or ", que le projet d'un Ecomusée verra le jour à Vessy. "Un Ecomusée n'est justement pas un musée, il n'a pas de visiteurs, il a des habitants." explique Andréas Schweizer. "C'est donc avec la participation de la population, que l'Ecomusée assure les fonctions de recherches, de conservation, de présentation et de mise en valeur de l'héritage culturel et naturel d'un territoire. L'Ecomusée est une forme de démocratie participative appliquée à la culture " .

La vente de l'Ecu d'or est effectuée, depuis 1946, par des écolières et des écoliers. Cependant, cette tradition se perd de plus en plus à Genève, qui peine à mobiliser les enseignants et donc les écoliers.

Seuls 3476 Ecus d'Or se sont vendus l'année dernière dans le canton de Genève, alors que les écoliers de Zürich en ont vendus 129'832.

La vente cette année aura lieu dans toute la Suisse romande et au Tessin du 11 au 21 septembre.

Des informations détaillées du projet et un plan du site vous seront envoyés par fax.

Pour plus d'information, veuillez contacter : Mme Ilona Pongracz

EthiKa Communication & Recherche de fonds

Tél. 022 789 17 83, GSM 076 566 63 42 Email: ethika@vtx.ch

 

 

Ecu d'or 2002

en vente par les écoliers des écoles primaires

 
“L'écomusée: une école, un laboratoire, un conservatoire, un miroir”.
C’est en ces termes que George-Henri Rivière, fondateur des écomusées en définissait les orientations. L’écomusée se veut un lieu de convergence entre passé et présent, un lieu de réflexion où le patrimoine peut aider à appréhender les problèmes actuels de nos sociétés.